«

»

Oct 18 2016

Alimentation des enfants de moins de trois ans : attention aux métaux lourds et aux PCB

Alimentation des enfants de moins de trois ans : attention aux métaux lourds et aux PCB

Publié le 28 septembre 2016 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre)

Illustration 1Crédits : © Anses

Illustration 1 Logo Anses

Au cours d’une étude sur l’alimentation infantile (enfants de moins de trois ans) menée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) sur 95 % du régime alimentaire des tout-petits, environ 670 substances ont été analysées. Parmi toutes ces substances, l’Anses recommande de diminuer l’exposition de « manière prioritaire » sur 9 d’entre elles (métaux lourds comme l’arsenic, le plomb ou le nickel et PCB notamment).

L’Anses rappelle par ailleurs l’importance de suivre les recommandations du Programme national nutrition santé (ne pas introduire d’aliments autres que les préparations infantiles avant 6 mois et ensuite varier le régime alimentaire et les sources d’approvisionnement).

Les substances pour lesquelles il existe un nombre non négligeables d’enfants présentant une exposition supérieure aux valeurs toxicologiques de référence sont notamment :

  • l’arsenic inorganique présent dans le riz et les céréales infantiles ;
  • le plomb qui se trouve dans les légumes et l’eau ;
  • le nickel qui apparaît dans les produits à base de chocolat ;
  • les PCB (polychlorobiphényles) dont les poissons sont les aliments les plus touchés.

  À savoir :

L’Agence indique également que seuls le lait maternel ou les préparations infantiles permettent de couvrir les besoins d’un nourrisson, le lait courant, quelle que soit l’espèce animale productrice, n’étant pas adapté aux besoins nutritionnels des enfants de moins d’un an.